Jacques A. Plamondon a étudié au Séminaire de Sherbrooke de 1954 à 1962 (B.A.) et à l’Université Laval de 1962 à 1965 (B.Ph., M.Ph.) avant de poursuivre des études doctorales à Aix-en-Provence.

Titulaire d’un doctorat en philosophie de l’Université d’Aix-Marseille (1970), il a d’abord fait carrière comme professeur de philosophie (Université de Sherbrooke) de 1965 à 1986. Durant cette même période, il a été doyen de la Faculté des arts (1975-1981) et vice-recteur aux ressources humaines (1981-1986).

Quittant l’Université de Sherbrooke, il a ensuite dirigé l’Université du Québec à Hull (UQAH, devenue l’UQO en 2002) de 1986 à 1994. Il est alors nommé recteur de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), poste qu’il quitte en 1999 pour renouer avec l’enseignement à titre de professeur invité de l’École nationale d’administration publique (ÉNAP). Il y inaugure un cours en éthique de l’administration publique et développe son expertise en la matière, en plus d’y animer des séminaires en planification stratégique. En l’an 2000, il accepte le poste de vice-président à l’administration de l’Université du Québec, un rôle qu’il remplit jusqu’en 2005. Il retourne alors à l’ÉNAP à titre de professeur associé, statut qu’il conserve depuis sa retraite.

Durant sa carrière, il a été très actif au sein du Comité des affaires internationales de l’Association des universités et collèges du Canada (AUCC), effectuant plusieurs missions à l’étranger afin de promouvoir le réseau des universités canadiennes. De 2005 à 2015, il a présidé le Conseil d’administration du Réseau d’information scientifique du Québec (RISQ), contribuant alors au développement d’un réseau de fibres optiques qui sert bien le système d’éducation supérieure du Québec. De 1999 à 2007, il a aussi été membre et président (2003-2006) de l’Institut canadien de Québec (ICQ), un organisme créé en 1847 qui a reçu mandat de réunir sous une même gouvernance toutes les bibliothèques publiques des municipalités regroupées de la Ville de Québec et de doter la Capitale nationale d’une Maison de la littérature.

En août 2019, Madame la présidente Johanne Jean lui conférait la Médaille du cinquantenaire de l’Université du Québec afin de souligner sa contribution d’une vingtaine d’années à quatre de ses établissements (UQO, UQTR, UQSS et ÉNAP).